Le karité, l’or vert des Africaines d’Éric Côté

Du 12 au 27 juin 2013, la Maison du développement durable présente, en collaboration avec Équiterre, le photoreportage « Le karité, l’or vert des Africaines » d’Éric Côté. Réalisées dans le cadre du documentaire télé sur le commerce équitable L’or vert des femmes au Burkina Faso, ces images témoignent des gestes qui contribuent à la production du beurre de karité dans une coopérative entièrement gérée par des femmes du Burkina Faso, en Afrique de l’Ouest.

« L’objectif de ce projet est de raconter la façon dont la chaîne de solidarité du commerce équitable unit les régions du Nord et du Sud et permet aux consommateurs d’ici de faire des choix plus responsables », résume le photographe et caméraman Éric Côté.

Produit à partir de la filière équitable de l’Union des groupements des productrices des produits du karité (UGPPK), le beurre équitable est fabriqué par les femmes selon des techniques ancestrales, à partir du fruit du karité. Considéré comme sacré par les autochtones de la savane africaine, cet arbre peut vivre jusqu’à deux cents ans.

En plus des revenus que les productrices touchent, l’alphabétisation des femmes et la scolarisation des orphelins font partie de la prime sociale du commerce équitable de l’UGPPK.

Vernissage et encan silencieux
Le vernissage de l’exposition aura lieu le 11 juin à 17 h dans l’Atrium de la Maison du développement durable. Ouvert au public sur réservation seulement à comm@lamdd.org

Un encan silencieux sera organisé pendant toute la durée de l’exposition. La moitié des profits servira à financer les prochains projets du photographe. L’autre moitié servira à aider à financer le lieu de diffusion culturelle de la Maison du développement durable.

Éric Côté
Éric Côté est né au Lac-Saint-Jean et a fait ses études en art et technologies des médias (télévision), au cégep de Jonquière. Il pratique la photo de rue et le reportage documentaire. Il a réalisé une quinzaine d’expositions de photos, dont l’une, au Musée de la civilisation de Québec. Il a publié deux livres : le premier montre des scènes de rue de la ville de Québec et l’autre a comme sujet Gilles Kègle, un infirmier de la rue à Québec. Il est cofondateur du festival international de photojournalisme à Saguenay. Pigiste, il travaille comme réalisateur, caméraman et photographe.

La Maison du développement durable tient à remercier chaleureusement Éric Côté, Équiterre, Novae, le journal Métro ainsi qu’Alcoa, partenaire principal à la programmation de la Maison du développement durable.

mdd_visuel_or_vert_eric_cote_-_actu

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

X