New french masterclass

PHOTO ©Daniele Volpe

Exclusif aux étudiants

100$ Formation

25$ HÉBERGEMENT

La classe de maître utilise la synergie du festival  afin de créer un environnement de partage du savoir en mettant à contribution les invités de calibre international du Festival.

 Le but de la formation est de faciliter l’entrée des étudiants photographes dans le monde du documentaire photographique à travers des ateliers, conférences et rencontres avec des intervenants et des photojournalistes de renoms.

 

  • Ateliers:  théorie, conseils pratiques pour réaliser des reportages originaux. Trouver l’angle, le “strorytelling”, la sélection des photographies (éditing), l’organisation sur le terrain et la diffusion.
  • Intégrer le milieu professionnel : création de contacts et promotion de son travail.
  • Inspirer les étudiants et donner des idées à travers le travail et le partage de l’ expérience de photographes internationaux
  • Exclusif aux étudiants: Portfolio Review avec plusieurs des photojournalistes invités Festival et rencontres privées

 

Jour 1

Vendredi 18 octobre 2019

8h30

Introduction du formateur Frédéric Séguin

Photographe documentaire indépendant et membre de l’Agence Hans Lucas. Il a participé à de nombreuses classes de maître avec des photographes de VII et Magnum entre autres. Il a publié son premier livre photo en 2018 sur son travail durant les tremblements de terre au Népal.

 

  1. Présentation du contenu des deux jours de l’atelier. Introduction au photojournalisme, comment évoluer dans le milieu et comment bien utiliser le réseautage. Préparation aux différentes activités et opportunités qu’offre le festival.

 10h

  1. Conférence de Catalina Martin-Chico – Gagnante d’un World Press Photo 2019.

Catalina parlera son parcours et de sa démarche personnelle. Son travail sur les femmes enceintes chez les FARC, ”Colombie, (Re) Birth”, sera présenté au festival.

 Photographe franco-espagnole. Elle a documenté le Yémen et le Moyen-Orient pendant huit ans. Catalina travaille pour de nombreuses publications françaises, dont GEO, Le Monde, et a remporté plusieurs prix dont le VISA d’Or Humanitaire du CICR au festival Visa pour l’image.

Elle était en nomination pour la photographie de l’année au World Press Photo 2019

 12h

Lunch privé avec Catalina Martin-Chico

 13h30

  1. Préparation à un portfolio review : Laurence Butet-Roch

 L’importance de participer à des portfolio reviews et comment bien s’y préparer pour en retirer le plus de bénéfices possibles.  Cet atelier sera directement relié aux séances de portfolio reviews auxquelles les étudiants participeront durant le festival.

 Laurence Butet-Roch, photographe, journaliste et éducatrice née à Montréal et désormais basée à Toronto, se concentre sur les questions liées à la justice environnementale, notamment les conséquences de l’industrie pétrochimique et minière sur les communautés marginalisées. Depuis 2010, elle collabore avec la Première Nation d’Aamjiwnaang au Sud de l’Ontario entourée du plus dense complexe pétrochimique du pays qui continue d’honorer et de protéger leur territoire. Son approche photographique s’inspire des pratiques d’art participatif afin de centrer les voix des populations affectées et cherche à respecter les principes de responsabilités et réciprocité envers les communautés photographiées. Elle détient un bac en relations internationales de UBC (Vancouver), une maîtrise en Médias Numériques de Ryerson (Toronto) et poursuis un doctorat en Études Environnementales à York (Toronto).

15h

  1. Visual Storytelling:  raconter une histoire en images: Chris Donovan

Chris guidera les étudiants sur le concept primordial de storytelling dans un reportage. Quels éléments est vitale à inclure afin de construire une série d’images qui raconte une histoire en profondeur, fait comprendre les enjeux et ressentir des émotions au spectateur.

Chris Donovan est un photographe documentaire basé entre Toronto et le Nouveau-Brunswick, au Canada. Sa pratique est axée sur l’interaction de la communauté et de l’industrie. Son travail a été reconnu par POYi, photographe de l’année au Collège, la Magenta Foundation, les Prix du journal national et l’Association des photographes de presse du Canada, notamment en tant que photojournaliste canadien de l’année en 2017 et 2018. Parmi ses clients figurent le New York Times, le Globe and Mail, le magazine Maclean’s, etc.

17h

Exclusif aux étudiants inscrits: Portfolio Review avec plusieurs des photojournalistes  invités par le Zoom Photo Festival Partie 1

 Échange privé avec Chris Donovan  

 19h

Black Chamber Fest – Événement festif célébrant les 10 ans du Zoom Photo Festival

Jour 2

Samedi 19 octobre 2019

8h30

  1. 5. Résumé Jour 1 + promotion de son travail et réseautage : Frédéric Séguin

 Retour sur les apprentissages de la veille, réponse aux questions et conseils sur comment promouvoir et faire publier son travail en tant que photographe journaliste. Seront abordés la présence en ligne, l’écriture de pitch pour proposer des sujets aux médias, comment monter un dossier pour soumettre un projet à un festival ou une bourse, la recherche de bourses et de financement et une introduction à la création de livres photo.

 10h

  1. 6. Organisation sur le terrain et logistique quotidienne:  Adil Boukind

Adil donnera des conseils afin de réaliser un reportage sur le terrain en tenant compte de sa propre sécurité, de l’équipement, des choses à faire et à ne pas faire pour revenir avec sa santé et les images voulues.

Adil Boukind est photographe documentaire français basé à Montréal depuis 2008. Le travail d’Adil se concentre sur l’intégration des pratiques ancestrales dans le contexte moderne et comment celles-ci se sont adaptées ou, au contraire, sont restées les mêmes.  Son exposition, “Kalaripayattu, la genèse des arts martiaux” sera présenté au festival.

Son travail a été publié aussi bien au Québec qu’à l’international dans des médias comme Vice, Le Devoir, Les Échos, L’actualité, Urbania, La Presse, etc. Le travail d’Adil est représenté et distribué par l’agence Hans Lucas.

12h

Lunch privé avec Adrienne Surprenant

Adrienne Surprenant est une photographe freelance, membre du Collectif Item. Depuis 2014, du Nicaragua à la République Centrafricaine, elle documente la relation entre l’homme et l’environnement. Son premier reportage En attendant le canal au Nicaragua a été exposé à Visa pour l’image en 2015. Sa série La sécheresse nous a rendus égaux a gagné le concours Human Nature. Elle a documenté la dengue avec une bourse du Wellcome Trust. Elle était basée au Cameroun pendant trois ans, maintenant en République Centrafricaine. Son reportage, “La dengue” le virus transmis par les moustiques le plus répandu dans le monde sera présenté au festival. 

13h30

  1. Comment trouver un sujet / une histoire et comment se préparer à la réaliser : Adrienne Surprenant

 

  • Trouver une idée de reportage et la préparer
  • L’importance de trouver une idée originale
  • Comment trouver cette idée, l’angle qui suscitera l’intérêt des diffuseurs et les étapes à suivre, pour la développer, la préciser et la concrétiser.

15h

  1. Conférence: Lizzie Sadin

Lizzie Sadin s’intéresse aux enjeux humanitaires et sociaux touchant particulièrement les enfants et les femmes comme l’élimination sélective des jeunes filles en Inde, les conditions de détention des enfants dans le monde ou la violence conjugale en France pour nommer quelques-uns de ses travaux. Son travail sur le traffic des femmes au Népal sera présenté au festival.

Lizzie nous raconte comment réussir comme photojournaliste à sensibiliser les gens aux enjeux humanitaire et sociaux.  Elle nous parlera de ses reportages, de son expérience.

 17h

Exclusif au étudiants inscrits: Portfolio Review avec plusieurs des photojournalistes  invités par le Zoom Photo Festival Partie 2

* Inclus un accès illimité au Festival

* 35$ Spécial pour les enseignants

Les formateurs et conférenciers de la classe des Maîtres de Zoom

 Frédéric Séguin : Photographe documentaire indépendant basé à Montréal et membre de l’Agence Hans Lucas, diplômé d’une maitrise en développement international à l’Université Laval. Son travail sur les tremblements de terre au Népal et l’impact sur le pays durant les années suivantes a été présenté au Zoom en 2018 et publié comme livre photo. Plus récemment, ses projets sur la crise des réfugiés syriens et de l’occupation chinoise au Tibet furent publiés dans la Presse. Il a également participé à de nombreuses classes de maître avec des photographes entre autres de VII, Magnum ou de l’AFP.

Catalina Martin-Chico : Deuxième prix World Press Photo 2019 – Photographe française et espagnole. Catalina Martin-Chico a étudié au Centre international de la photographie à New York. Elle documente le Yémen et le Moyen-Orient depuis huit ans. Catalina travaille pour de nombreuses publications françaises, dont GEO, Le Monde, ELLE, Le Figaro, VSD, ainsi que pour le New York Times, le Sunday Times et Der Spiegel, entre autres. Catalina a remporté le VISA d’Or Humanitaire du CICR au festival Visa pour image ainsi que le

 Chris Donovan : Photographer of the Years Canada NPAC – Chris Donovan est un photographe documentaire basé entre Toronto et le Nouveau-Brunswick, au Canada. Originaire de la ville industrielle de Saint John, au Nouveau-Brunswick, sa pratique est axée sur l’interaction de la communauté et de l’industrie. Son travail a été reconnu par POYi, photographe de l’année au Collège, la Magenta Foundation, les Prix du journal national et l’Association des photographes de presse du Canada, notamment en tant que photojournaliste canadien de l’année en 2017 et 2018. Parmi ses clients figurent le New York Times, le Globe and Mail, le magazine Maclean’s, etc.

Adrienne Surprenant: Elle fait partie du top 2017 de “30 under 30 women photographers” de Photo Boite.

Adrienne Surprenant est une photographe canadienne basée en République Centrafricaine. Après des études en photographie commerciale, elle a orienté sa pratique vers la photographie documentaire. Elle travaille sur la construction de l’identité dans son rapport avec le territoire, et réalise des reportages sur diverses problématiques environnementales et sociales.

Son reportage sur le canal interocéanique au Nicaragua, a été exposé à l’édition 2015 de Visa Pour l’image et son récent travail sur la sécheresse au Zoom Photo Festival au Canada. Ses photographies ont été publiées par Paris Match, El Pais Semanal, Monde Diplomatique, Globe and Mail, Neon, Vice, La Presse & Le Devoir. Ses clients incluent la GIZ, UNFPA, ALIMA, Première Urgence & Urgence Santé Québec.  

Laurence Butet-Roch :Laurence Butet-Roch, photographe, journaliste et éducatrice née à Montréal et désormais basée à Toronto, se concentre sur les questions liées à la justice environnementale, notamment les conséquences de l’industrie pétrochimique et minière sur les communautés marginalisées. Depuis 2010, elle collabore avec la Première Nation d’Aamjiwnaang au Sud de l’Ontario entourée du plus dense complexe pétrochimique du pays qui continue d’honorer et de protéger leur territoire. Son approche photographique s’inspire des pratiques d’art participatif afin de centrer les voix des populations affectées et cherche à respecter les principes de responsabilités et réciprocité envers les communautés photographiées. Elle détient un bac en relations internationales de UBC (Vancouver), une maîtrise en Médias Numériques de Ryerson (Toronto) et poursuis un doctorat en Études Environnementales à York (Toronto).

 Document de présentation informatif pour la programmation scolaire.

Il est possible qu’il y ait des changements à l’horaire et aux invités (es) dû aux agendas des photographes. Des changements seront aussi apportés selon le nombre d’étudiants inscrits.

 

100$ – Deux jours de formation. Inclus l’accès complet au festival

25$  – Hébergement au cégep de Chicoutimi

Transport au frais des institutions/étudiants

-30-

X